X 206

Caractéristiques techniques

Les autorails X 201 à 206 constituent la totalité de la série des autorails OC2 de De Dion Bouton.

Ils dérivent étroitement de la série des 2 autorails type OC1 conçue en 1937 pour les Chemins de fer des Côtes-du-Nord, si ce n’est par la forme de leur carrosserie, plus anguleuse et plus « moderne » que les OC1.

Disposant de deux postes de conduite, ces autorails sont réversibles, ce qui n’était pas le cas des premiers autorails, qu’il fallait « tourner » à chaque terminus.

  • moteurs diesel, Willème de 180 cv à 8 cylindres 130 × 170 mm
  • un seul essieu moteur par bogies, les essieux extrêmes étant porteurs
  • tare : 17,5 tonnes
  • empattement : 10,60 m
  • longueur de caisse : 19,12 m
  • capacité : 80 personnes, dont 51 assises

 

Au Réseau Breton

Compte tenu des bons résultats des deux OC1 circulant sur les chemins de fer des Côtes-du-Nord, le réseau breton commande, en 1937, 6 autorails de type OC2, qui seront construits par les établissements De Dion Bouton.

  • en 1946 pour le X 201
  • en 1946 pour les X 202 à 204
  • en 1948 pour les deux derniers exemplaires

Ces autorails desservaient l’étoile de Carhaix et ont permis de remplacer les trains mixtes à vapeur, bien plus lents et plus onéreux en exploitation : la vitesse commerciale des trains passera ainsi de 28 km/h à plus de 40 km/h (et même 45 km/h sur la ligne Carhaix – Guingamp).

 

Sur le Chemin de fer du Blanc-Argent

Après le 10 avril 1967, date de la fermeture du réseau Breton au service voyageur, ils sont mutés sur le Chemin de fer du Blanc-Argent.

Sur ce réseau ils viendront en renfort du parc autorail existant jusqu’en 1984, mais leur état nécessite le garage de deux unités durant l’année 1975. Leur dépôt était alors l’EMT de Romorantin.

Au fur à mesure des années, au fil des impossibilités de réparation, les éléments restants de la série sont également garés, à l’exception du X 205 qui circulera jusqu’en 2004.

C’est ainsi que le X206 fut conservé comme réserve de pièces détachées puis racheté par la Société d’Animation du Blanc Argent qui l’a cédé en avril 2015 au chemin de fer de Bon Repos. En dépit des prélèvements pratiqués, les pièces essentielles sont toujours présentes et une remise en état est envisagé dans les années à venir.

 

Photos

La rame voyageurs

20150502_162105